Au cœur du complot

avatar-gab-small Par BazinGab

Vous les adorez, avouez. Vous ne pouvez pas vous empêcher de cliquer quand on vous fait suivre une vidéo mignonne de LOLcats. Les statistiques de fréquentation invraisemblables du billet de ChanteClac sur la génétique des pelages de chats en sont bien la preuve (il devance même le billet sur la biodiversité du caca, et pourtant vous aimez ça, le caca, c’est dire) : vous êtes complètement endoctrinés par ces mammifères à coussinets. Les chats ont eu raison d’Internet, et ce pour une bonne raison : ils manipulent l’humanité. Des signes auraient pu nous alerter, mais nous sommes aveugles.

Ne restez pas dans l’ignorance. Réagissez.

Lire la suite

Les filles, les garçons et le cours de sciences…

avatar-fatima-small Par FatiMars

Avertissement : Aujourd’hui c’est la journée des (droits des) femmes. Donc forcément, je me permets ce petit billet militant !

897085-lego-nasa-womenTravailler l’égalité filles/garçons à l’école et au collège, c’est loin d’être évident ! Si on n’a pas envie de se retrouver direct en mode moral et qu’on ne souhaite pas faire vivre aux enfants de véritables conflits de loyauté avec les valeurs familiales, on se retrouve vite seul, face à soi-même… Alors, comment faire pour travailler cette question importante mais délicate en classe ? Bon pour commencer vous pouvez commander au Père Noël en décembre prochain, vos figurines Lego des grandes figures féminines de la Nasa ! Dans ce billet, vous ne trouverez pas de solution miracle mais plutôt plusieurs petites actions concrètes. La première est sans doute la plus difficile à démarrer. Elle consiste à essayer de se débarrasser de son propre sexisme ou au moins d’en prendre conscience. Et oui, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, nous le sommes quasiment tous…

Lire la suite

La classe. Épisode IV : Les scientifiques, mes 6eme et moi

avatar-fatima-small Par FatiMars

logo-integrareCette année, allez savoir pourquoi, je me suis engagée dans deux aventures extraordinaires la même semaine en plein milieu du mois de novembre. Aujourd’hui, je vais vous raconter la première d’entre elles : la rencontre avec un chouette chercheur. En ce qui concerne la seconde aventure (une histoire de 6eme philosophant en plein UNESCO), je vous la conterai dans mon prochain billet.

de4a_ratsBon, je n’avais pas menti en juin quand j’ai démarré le feuilleton « La classe » : cette rubrique ne doit pas parler que des trucs qui vont bien. Ce billet va grandement faire état de mes doutes et de mes difficultés. Je ne parlerai pas que de cela, rassurez-vous ! Je vous propose aussi de survoler différentes modalités de collaboration avec des scientifiques en classe et de vous plonger dans une modélisation 2D/3D pour mieux faire passer la notion de cellule. Que voulez-vous : parfois en classe, rien ne semble plus aller… Lire la suite

Pokedex : la biodiversité des Pokemon

avatar-gab-small Par BazinGab

5Pikachu.jpgSi vous habitiez sur la planète Terre au cours de cet été, vous n’avez pas pu manquer la déferlante provoquée par le jeu Pokemon Go.
Beaucoup de choses ont été dites, en bien et en mal. J’en ai surtout retenu mon expérience personnelle : je suis naturaliste, joueuse, collectionneuse, marcheuse, j’ai des amis qui aiment venir « chasser » avec moi, et j’y ai donc naturellement trouvé une certaine forme de jubilation.
L’engouement ne durera pas forcément longtemps (c’est un jeu d’été et de vacances, qui devra se renouveler drastiquement pour survivre à un long hiver de travail et de cours), mais c’est en tout cas un phénomène qui a permis une certaine réappropriation d’un espace publique souvent délaissé par ces tranches d’âges casanières.

season06_ep27_ss02.jpgBien évidement, on en parlera dans la cour de récré comme des cartes Panini à mon époque (et ça fait déjà jaser), alors pourquoi ne pas carrément prendre le Pikachu à rebrousse-poil ? Au delà de notre écran, n’y a-t-il pas un filon à exploiter, avec un jeu rempli de toute une biodiversité fictive de bestioles, pour entrer dans le thème de la diversité et de la classification du vivant ? Peut-on se servir d’un tel cheval de Troie pour aiguiser le regard des jeunes quant aux questions contemporaines liées à l’inventaire du vivant ? Lire la suite

Programmation à l’école … même pas peur !

avatar-claire-small Par ChanteClac

enfant-geek-codageL’introduction, à la rentrée 2016, d’éléments de sciences informatiques à tous les niveaux de la scolarité obligatoire divise. Elle a ses partisans et ses opposants, et toutes celles et ceux qui n’ont rien contre a priori, mais qui s’inquiètent de la mise en pratique. Autant le dire tout de suite, je suis dans le camp des partisans car savoir programmer un minimum me sert sans cesse, et au-delà, j’ai conscience que ma façon de penser est influencée — positivement me semble-t-il — par le peu de programmation que je pratique. Ce petit billet sans prétention vise à vous encourager à vous lancer dans les sciences informatiques, d’abord seul ou en famille cet été ;-)) … puis avec vos élèves.

Lire la suite

La classe. Episode I : le Kruk.

avatar-fatima-small Par FatiMars

Attention cet article utilise à de nombreuses reprises le mot « kruk ». A certains moments, ça risque de vous donner le tournis et de vous faire penser au schmilblick. Je compte sur vous pour persévérer dans la lecture malgré tout. Imaginez simplement ce que ça peut donner avec mes élèves de sixième qui l’utilisent, eux, toujours très sérieusement.

A la demande d’ElenaXLII, je me lance dans une saga sur leskruk aventures qui se déroulent dans une « galaxie fort fort lointaine »… ma salle de classe. Je vais donc écrire de temps en temps sur les imprévus du quotidien, sur ce qui marche et ne marche pas, sur les moments où la classe semble touchée par la grâce, sur ceux au contraire où rien ne va plus et sur ce qui marche au bout d’un moment à force de bricoler tel ou tel dispositif. Pour ce premier épisode, je vous propose un voyage au pays du Kruk. Alors, je vous vois venir avec vos questions : mais qu’est-ce que c’est que ce kruk ? Et ce nom débile, il vient d’où ? est-ce que ça a à voir avec le nom en polonais de Corvus corax, le Grand Corbeau ? (Je vous assure, c’est pas une blague, je viens de le découvrir en cherchant une photo de kruk.)

En fait, pour vous expliquer « de quoi ça s’agit le kruk », je dois faire un petit retour en arrière d’environ 5 ans.

Lire la suite

Des pelages de chats pour entrer … en génétique

avatar-claire-small Par ChanteClac

La génétique, science qui étudie notamment la relation entre gènes et caractéristiques des individus, est un domaine complexe, tout en nuances. Lorsqu’on fait ses premiers pas en génétique en tant qu’élève, au cours de la scolarité obligatoire, on rencontre généralement des exemples d’une grande simplicité. Dans ces exemples – qui sont toujours un peu les mêmes – on considère qu’un unique gène, existant sous deux formes différentes (ou trois dans l’exemple phare du groupe sanguin), détermine de façon sûre une caractéristique de l’individu, sans que d’autres gènes interfèrent, sans que l’environnement interfère.

Pourtant, de tels systèmes n’existent pas et on a tout le mal du monde, dans la suite de la scolarité, à construire sur ces bases ! Sans compter que certains élèves ont tôt fait de « comprendre » qu’ils ne sont pas les enfants légitimes de leurs parents, ce qui n’est pas sans conséquence.

Il faut bien commencer simple, me direz-vous, alors comment faire ? Dans ce billet, sans prétendre avoir la solution miracle, je défends l’idée d’une entrée en génétique par l’étude d’exemples d’une certaine complexité, assortie d’un travail sur la notion de modèle. Et l’exemple qui va nous servir est celui du déterminisme génétique de la coloration du pelage… des chats.

Cute-Cats-cats-33440930-1280-800.jpg Lire la suite

Et ils eurent beaucoup d’enfants

avatar-gab-small Par BazinGab

Weinbergschnecke_Paarung.jpgMême si nous avions commencé à évoquer des agitations de pompons dans « Bienvenue à Bunnyland », vous vous demandiez sans doute quand ce blog finirait par s’acoquiner avec le carré blanc d’internet et aborder une bonne fois pour toute « la question qui intéresse tout le monde », j’ai nommé :

reprodAprès un bref rappel (ou information, d’ailleurs : après tout je ne sais pas ce que vous en savez) concernant la reproduction humaine, je vous inviterai à découvrir que nos modalités d’Homo sapiens sont loin d’être un cas général dans le vivant. Nous voyagerons dans les contrées hétéroclites des pratiques végétales, animales (et autres), et prendrons un peu de (re)cul vis à vis de ce qui nous semble « ordinaire ». Lire la suite

Magie et Mystères !

avatar-fatima-small Par FatiMars

Mi avril, j’ai eu la grande chance d’être invitée aux rencontres TEMI qui se déroulaient à Leiden. J’y ai donc découvert qu’il n’y a pas que l’espace et la science-fiction dans la vie… il y a la magie aussi !

TEMI_congress

TEMI signifie Teaching Enquiry with Mysteries Incorporated soit en très bon français « Enseigner l’enquête avec des mystères dedans ». L’idée est donc de mettre en œuvre un enseignement fondé sur l’investigation (cher à notre chère fondation Lamap) en utilisant des mystères ou des tours de magie en situation déclenchante.

En gros, on fait une manipulation au résultat inattendu ou un tour de passe passe, on éblouit notre public et on le met au boulot joyeusement ! Enseigner serait donc proche de la performance artistique ? Lire la suite

Une vision des animaux du futur

avatar-gab-small Par BazinGab

hipster-darwinRécemment, je suis allée me plonger dans la très belle expo de la Cité des Sciences sur « Darwin, l’original ». Un petit bijou d’inventivité muséale, dont on ressort avec le sentiment d’avoir fait un voyage dans les phénomènes évolutifs, mais aussi dans la vie d’un homme et d’une époque. Pour parler un peu des mécanismes de sélection naturelle énoncés par ce monsieur barbu, je vous ai récemment invités à voyager au pays des lapins. Et si – cette fois – je vous invitais à un retour vers le futur ?

gmRnNmD.jpgFermez les yeux. Imaginez la Terre, dans 10 millions d’années. A quoi ressembleront ses différentes contrées, leur géographie, leurs habitats nichés sous des climats semblables ou nouveaux, rudes ou cléments ? Choisissez l’un de ces milieux, détaillez en une peinture mentale à la manière du Douanier Rousseau, précisez-en les caractéristiques. Fait-il chaud ? Y a-t-il de l’eau (d’ailleurs, ce peut-être un milieu aquatique) ? Y a-t-il de la lumière ? Du vent ?

51KzMn5Qu+L._SX395_BO1,204,203,200_.jpgEt soudain, laissez entrer en scènes les êtres qui les peuplent. A quoi ressembleront ces animaux du futur issu des populations actuelles, mais dont des générations et des générations auront vécu sous les conditions du milieu que vous avez inventé ?

Telle est la question – onirique et scientifique – que se sont posés le sculpteur (y compris sur formats numériques) animalier Marc Boulay et le paléontologue Jean-Sébastien Steyer (CNRS – Muséum national d’Histoire naturelle) dans leur livre « Demain, les animaux du futur ». Allons faire un tour de leur bestiaire, qui pourrait bien être une source d’inspiration inattendue pour la classe. Lire la suite