La yaourt ramène sa science

oPMRqKMmP0aUuok_8kaT8jHTx0o.pngLa prochaine fois que vous dégusterez un yaourt — au petit-dej’, au goûter, en dessert ou en en-cas — pensez bien à la chose suivante : respect, car c’est un véritable concentré de science et de technologie. Là, vous vous dîtes : « Chanteclac a fumé la moquette et mangé trop de yaourts ». Et bien vous avez tort  : je suis parfaitement lucide, juste fort impressionnée par deux journées passées au centre de recherche Daniel Carasso du groupe Danone, avec 12 professeurs venus se former ! Suivez-moi dans les coulisses de la conception et de la fabrication des yaourts « en grand ». Lire la suite

La classe. Épisode IV : Les scientifiques, mes 6eme et moi

avatar-fatima-small Par FatiMars

logo-integrareCette année, allez savoir pourquoi, je me suis engagée dans deux aventures extraordinaires la même semaine en plein milieu du mois de novembre. Aujourd’hui, je vais vous raconter la première d’entre elles : la rencontre avec un chouette chercheur. En ce qui concerne la seconde aventure (une histoire de 6eme philosophant en plein UNESCO), je vous la conterai dans mon prochain billet.

de4a_ratsBon, je n’avais pas menti en juin quand j’ai démarré le feuilleton « La classe » : cette rubrique ne doit pas parler que des trucs qui vont bien. Ce billet va grandement faire état de mes doutes et de mes difficultés. Je ne parlerai pas que de cela, rassurez-vous ! Je vous propose aussi de survoler différentes modalités de collaboration avec des scientifiques en classe et de vous plonger dans une modélisation 2D/3D pour mieux faire passer la notion de cellule. Que voulez-vous : parfois en classe, rien ne semble plus aller… Lire la suite

La biodiversité du caca

avatar-gab-small Par BazinGab

tous-caca_couvertureLaissez-moi introduire ce billet en vous parlant du coup de cœur littéraire du moment, celui de ma fille de trois ans. « On fait tous caca », du japonais Taro Gomi, paru aux éditions Nobi Nobi. Bien sûr, on pourrait d’abord croire à une boutade sur papier glacé, un peu scato et enfantine, faisant le lien entre le fait de manger et le fait d’excréter sur un ton un peu décalé. C’est d’ailleurs un peu l’esprit, mais les choses vont en réalité bien au delà. Au fil des pages, on y découvre que la diversité du caca est immense, que ses modalités de « production » le sont tout autant, et que l’on touche là de façon surréaliste à un thème en réalité fondamental, celui de la diversité du vivant, en général.

Mes amis, vous qui avez déjà enduré mon billet sur les affres sexuées des espèces de notre Terre, voici venir une nouvelle pierre à l’édifice de la connaissance en biodiversité underground. Installez-vous, munissez-vous de la soie triple épaisseur la plus douce, et entrez dans…

caca-titre

Lire la suite

Apprendre à apprendre. Leçon 6 : Se fier à son intuition ou développer l’esprit critique ?

 

 Par ElenaXLII

La pensée critique peut être définie comme la faculté qui permet de séparer le bon grain de l’ivraie : séparer bonnes et mauvaises argumentations et bonnes (dans le sens de justifiées) et mauvaises croyances.

La pensée critique est en réalité plus qu’une manière de penser; c’est une pratique qui consiste à mettre en place des stratégies, des méthodes, des outils pour prendre de meilleures décisions, éclairées, réfléchies, informées, fondées.

thinking-cap

Elle est proche de l’esprit scientifique, au sens où elle peut utiliser les stratégies et outils dont s’est dotée la science pour faire face aux limites de la subjectivité, des préconceptions, des intuitions qui sonnent juste mais ne le sont pas nécessairement, des premières impressions et des fausses impressions, de la tendance tout à fait naturelle à se trouver toujours d’accord avec soi même, de la crédulité ou de la méfiance excessives, des difficultés à reconnaitre dans une nouvelle situation un vies problème pour lequel on saurait trouver une solution…La philosophie aussi prête ses outils: analyse, vigilance, réflexivité à la pratique de la pensée critique.

La pensée critique n’intéresse pas que les philosophes et les scientifiques toutefois, mais aussi les éducateurs ; son enseignement est d’autant plus d’actualité à l’ère des nouvelles technologies – alors qu’on assiste à la multiplication et diffusion d’informations plus ou moins fiables, susceptibles de servir de fondements pour la prise de décision.

Lire la suite

La classe. Episode III : La Minipomme

avatar-fatima-small Par FatiMars

* Avertissement : Dans ce billet, un stéréotype s’est glissé et l’équipe du [Lab]map vous prie de l’en excuser. La tentation était trop forte et la professeure documentaliste dont on parle ici en rira (on en est sûr).

Quand j’ai commencé à mettre en œuvre la démarche d’investigation en classe, je me suis retrouvée un peu engloutie par l’immensité des tâches que je devais mener en même temps. colere-personnage-vice-versa-05En cours dialogué, je trouvais déjà qu’il y avait fort à faire mais là, face à mes petites équipes de travail qui n’étaient pas autonomes, qui ne savaient pas mettre en œuvre un protocole, qui n’argumentaient pas du tout sereinement, qui jouaient avec le matériel, qui ne s’écoutaient pas pendant la phase de mise en commun…

Bref, dans ma pratique, j’ai dû faire des choix. On ne peut pas tout travailler tout de suite et c’est valable pour mes loulous (euh, je veux dire les élèves) et moi.

Lire la suite

Prise de décision : l’irrationalité à tous les étages

tasses_coloreesVous vous croyez plutôt rationnel(le) ? Capable d’effectuer des choix de raison après avoir analysé en toute logique les tenants et les aboutissants ? Moi aussi — bienvenue au club — , jusqu’à la lecture troublante du bestseller international du prix Nobel d’Economie Daniel Kahneman : Thinking, Fast and Slow (2011).

Plongée dans les résultats de la recherche sur la prise de décision … qui ne constituent qu’une partie de ce livre-mine.

Lire la suite

Boldly go where no man/one has gone before…

avatar-fatima-small Par FatiMars

« Mais je ne peux pas modifier les lois de la physique capitaine ! » Scotty

Et oui, vous l’avez deviné ! La_Physique_de_Star_Trek_ou_comment_visiter_l_Univers_en_PyjMon petit billet est consacré à La physique de Star Trek de Lawrence M. Krauss, préfacé par Stephen Hawking. C’est un petit ouvrage, pas très bien traduit, datant du milieu des années 90 et donc forcément un peu daté (là, je sens que je vous le vends super bien, dis donc) qui décrypte la science de la série culte (culte, enfin, pour certains d’entre nous).

En fait, je fais comme tout le monde ce mois-ci ! Je surfe impunément sur l’actualité geek (les 50 ans de la saga Star Trek) comme l’ont fait avant moi Nature ou la NASA (qui a énormément twitté sur le sujet ces derniers temps) :

propo_affiche_3Bon, pour tout vous dire, c’est aussi parce que je suis en train de préparer mon petit séjour aux Utopiales. Pendant plusieurs jours, le festival international de la science-fiction va mêler science et science-fiction avec des conférences scientifiques sur des œuvres ou des thèmes de prédilection du genre, des projections de films cultes et un festival de courts-métrage,  des ateliers scientifiques, des expériences de pensée, des rencontres avec des auteurs… Que du bonheur quoi !
Lire la suite

Pokedex : la biodiversité des Pokemon

avatar-gab-small Par BazinGab

5Pikachu.jpgSi vous habitiez sur la planète Terre au cours de cet été, vous n’avez pas pu manquer la déferlante provoquée par le jeu Pokemon Go.
Beaucoup de choses ont été dites, en bien et en mal. J’en ai surtout retenu mon expérience personnelle : je suis naturaliste, joueuse, collectionneuse, marcheuse, j’ai des amis qui aiment venir « chasser » avec moi, et j’y ai donc naturellement trouvé une certaine forme de jubilation.
L’engouement ne durera pas forcément longtemps (c’est un jeu d’été et de vacances, qui devra se renouveler drastiquement pour survivre à un long hiver de travail et de cours), mais c’est en tout cas un phénomène qui a permis une certaine réappropriation d’un espace publique souvent délaissé par ces tranches d’âges casanières.

season06_ep27_ss02.jpgBien évidement, on en parlera dans la cour de récré comme des cartes Panini à mon époque (et ça fait déjà jaser), alors pourquoi ne pas carrément prendre le Pikachu à rebrousse-poil ? Au delà de notre écran, n’y a-t-il pas un filon à exploiter, avec un jeu rempli de toute une biodiversité fictive de bestioles, pour entrer dans le thème de la diversité et de la classification du vivant ? Peut-on se servir d’un tel cheval de Troie pour aiguiser le regard des jeunes quant aux questions contemporaines liées à l’inventaire du vivant ? Lire la suite

La classe. Épisode II : L’art de la rencontre

avatar-fatima-small  Par FatiMars avatar-gab-small et BazinGab

maxresdefaultSans doute quelque part cet été, en plein moment de méditation face à la mer, à la montagne ou en pleine campagne, vous avez pensé à votre rentrée. Et même si vous n’êtes pas professeur, vous avez tout de même projeté vos envies, vos projets, vos besoins de changement et planifié votre mois de septembre (qui est le premier mois de l’année – bizarrement – pour une grande proportion de la population !).
Alors, oui, nous avons tous de belles résolutions (moins « en carton » que celles qu’on imaginera en janvier, souhaitons-le). Dans ces moments de méditation, on se projette et on a bien envie de se lancer dans la peluchologie, de faire un peu plus de programmation et de philo sans oublier de mettre en place le kruk.

6_VN42xCette année peut-être plus encore que les autres, nous avons envie de réfléchir à la manière dont nous accueillons l’autre (que cet autre soit un élève, le parent de cet élève, un nouveau collègue ou un collègue-de-d’habitude-avec-qui-c’est-si-compliqué-de travailler).
On ne soigne jamais assez la rencontre en pédagogie. Si on ne se rencontre pas réellement, comment vraiment se mettre au travail ensemble ? Après s’être rencontré, n’est-ce pas plus difficile de se dire « tu vas voir ta gueule à la récré » ? Lire la suite

Apprendre à apprendre. Leçon 5: Quel impact ont les supports numériques sur l’apprentissage?


 

 Par ElenaXLII

Vous vous souvenez? Avant l’été, on s’était donnés rendez-vous ici:

architecturesdistribuees« A présent que nous avons une image de mécanismes d’apprentissage différents par lesquels le cerveau répond à de nouvelles expériences et des besoins dans la vie, ses possibilités et ses limites, nous allons nous poser des questions relatives à une classe particulière d’expériences : celles qui ont lieu avec la médiation des appareils numériques.

Est-ce qu’on apprend mieux avec ou sans technologies numériques ? Est-ce que les technologies numériques vont nous rendre plus intelligents ? Que vont-elles changer pour notre cerveau et celui de nos enfants et les adolescents ? Il est bien difficile de répondre à ces questions, trop vastes, et trop générales. Mais nous pourrons au moins donner quelques éléments de réflexion. »

Eh bien, allons-y!

Lire la suite