Des machines et des animaux

avatar-gab-small Par BazinGab

b36568fd010ecfb036415cca1116b6d6L’animal-machine. Dans cette conception née de Descartes, l’animal était envisagé comme un assemblage de fonctions – mécaniques, organiques, chimiques – semblables à des rouages ou des composantes au sein d’un organisme dénué de pensée et d’âme.
Historiquement controversée (dans nos temps « modernes », de Schopenhauer à Peter Singer) et support à des dérives au regard de nos relations avec le monde animal, cette notion métaphysique se heurte aujourd’hui de plein fouet à ce que nous apprennent nos explorations de la physiologie et de la cognition animales, celles qui nous poussent à reconsidérer également notre vision de ce qu’est « le propre de l’Homme« . Le 28 janvier 2015, en France, a été voté l’amendement reconnaissant aux animaux le statut d’êtres vivants dotés de sensibilité, et non plus de biens meubles, comme ils l’étaient autrefois.
elephantPourtant, l’histoire des animaux et des machines n’est pas terminée, et – aujourd’hui – ces dernières pourraient bien être celles qui cherchent à s’inspirer du monde vivant : dans toute sa richesse, sa diversité… et ses incroyables « innovations » évolutives. C’est là le champ du biomimétisme, sur lequel nous jetterons un regard, notamment par la fenêtre de la robotique.
L’art et l’imaginaire ne sont pas en reste (comme l’insuffle cet escargot-locomotive, issu de l’imaginaire biomécanique incroyable de l’artiste Vladimir Gvozdev) : les machines inspirées des animaux nous fascinent, et sont une occasion de s’interroger sur la façon dont fonctionne le vivant. En prenant de la hauteur (au sens figuré et au sens propre : jusqu’à 12 mètres de haut pour l’incroyable éléphant des Machines de l’Ile, à Nantes), du recul, et en s’y appuyant éventuellement pour asseoir une posture critique et éthique vis à vis de la conception de l’animal-machine. C’est le choix qu’ont fait certaines classes, au collège et au lycée, dont nous découvrirons les projets.

Lire la suite

Boldly go where no man/one has gone before…

avatar-fatima-small Par FatiMars

« Mais je ne peux pas modifier les lois de la physique capitaine ! » Scotty

Et oui, vous l’avez deviné ! La_Physique_de_Star_Trek_ou_comment_visiter_l_Univers_en_PyjMon petit billet est consacré à La physique de Star Trek de Lawrence M. Krauss, préfacé par Stephen Hawking. C’est un petit ouvrage, pas très bien traduit, datant du milieu des années 90 et donc forcément un peu daté (là, je sens que je vous le vends super bien, dis donc) qui décrypte la science de la série culte (culte, enfin, pour certains d’entre nous).

En fait, je fais comme tout le monde ce mois-ci ! Je surfe impunément sur l’actualité geek (les 50 ans de la saga Star Trek) comme l’ont fait avant moi Nature ou la NASA (qui a énormément twitté sur le sujet ces derniers temps) :

propo_affiche_3Bon, pour tout vous dire, c’est aussi parce que je suis en train de préparer mon petit séjour aux Utopiales. Pendant plusieurs jours, le festival international de la science-fiction va mêler science et science-fiction avec des conférences scientifiques sur des œuvres ou des thèmes de prédilection du genre, des projections de films cultes et un festival de courts-métrage,  des ateliers scientifiques, des expériences de pensée, des rencontres avec des auteurs… Que du bonheur quoi !
Lire la suite

Magie et Mystères !

avatar-fatima-small Par FatiMars

Mi avril, j’ai eu la grande chance d’être invitée aux rencontres TEMI qui se déroulaient à Leiden. J’y ai donc découvert qu’il n’y a pas que l’espace et la science-fiction dans la vie… il y a la magie aussi !

TEMI_congress

TEMI signifie Teaching Enquiry with Mysteries Incorporated soit en très bon français « Enseigner l’enquête avec des mystères dedans ». L’idée est donc de mettre en œuvre un enseignement fondé sur l’investigation (cher à notre chère fondation Lamap) en utilisant des mystères ou des tours de magie en situation déclenchante.

En gros, on fait une manipulation au résultat inattendu ou un tour de passe passe, on éblouit notre public et on le met au boulot joyeusement ! Enseigner serait donc proche de la performance artistique ? Lire la suite

Une vision des animaux du futur

avatar-gab-small Par BazinGab

hipster-darwinRécemment, je suis allée me plonger dans la très belle expo de la Cité des Sciences sur « Darwin, l’original ». Un petit bijou d’inventivité muséale, dont on ressort avec le sentiment d’avoir fait un voyage dans les phénomènes évolutifs, mais aussi dans la vie d’un homme et d’une époque. Pour parler un peu des mécanismes de sélection naturelle énoncés par ce monsieur barbu, je vous ai récemment invités à voyager au pays des lapins. Et si – cette fois – je vous invitais à un retour vers le futur ?

gmRnNmD.jpgFermez les yeux. Imaginez la Terre, dans 10 millions d’années. A quoi ressembleront ses différentes contrées, leur géographie, leurs habitats nichés sous des climats semblables ou nouveaux, rudes ou cléments ? Choisissez l’un de ces milieux, détaillez en une peinture mentale à la manière du Douanier Rousseau, précisez-en les caractéristiques. Fait-il chaud ? Y a-t-il de l’eau (d’ailleurs, ce peut-être un milieu aquatique) ? Y a-t-il de la lumière ? Du vent ?

51KzMn5Qu+L._SX395_BO1,204,203,200_.jpgEt soudain, laissez entrer en scènes les êtres qui les peuplent. A quoi ressembleront ces animaux du futur issu des populations actuelles, mais dont des générations et des générations auront vécu sous les conditions du milieu que vous avez inventé ?

Telle est la question – onirique et scientifique – que se sont posés le sculpteur (y compris sur formats numériques) animalier Marc Boulay et le paléontologue Jean-Sébastien Steyer (CNRS – Muséum national d’Histoire naturelle) dans leur livre « Demain, les animaux du futur ». Allons faire un tour de leur bestiaire, qui pourrait bien être une source d’inspiration inattendue pour la classe. Lire la suite

Star Wars : le réveil de la Science

Yoda eyes closed_0.jpeg

avatar-gab-small Par BazinGab

[Cet article est garanti sans spoilers. Au cas où il resterait des gens à ne pas avoir vu SW7]

Récemment, lors d’une action de formation, un groupe d’enseignants a choisi de travailler sur le thème « quelles situations de sciences pour motiver les ados ». De multiples pistes ont été évoquées, mais l’une d’entre elle est venue faire écho à mes observations dans plusieurs classes, au collège mais aussi en fin d’école élémentaire : l’appétit des élèves pour les entrées par la « pop-culture » est immense. Et celui de bon nombre de leurs enseignants aussi. Allons, ne vous cachez pas si vous êtes dans ce cas.

culture-hyperespace-11547Avec la sortie de Star Wars, le Réveil de la Force, et l’engouement cosmique autour de ce film, n’y a-t-il pas un fabuleux prétexte pour faire des sciences, car elles sont bel-et-bien nichées partout dans ces récits galactiques ? Passons en hyperespace et partons à la découverte de quelques pistes qui pourraient bien nous inspirer à aller plus loin, du côté lumineux de la Force. Lire la suite

Zombiscience

 Par ElenaXLII

zombie_hands_wallpaper_i_by_creative_decayLes zombies sont parmi nous, du moins au cinéma, dans les séries télé et les romans.  Certains les aiment, d’autres pas. Mais le plus souvent on ignore  qu’ils se prêtent à devenir des objets d’étude scientifique et des alliés des enseignements pluri/multi/inter-disciplinaires…

Non, sérieux, on peut faire de la science à l’école à propos des zombies?  Laissez-moi chercher à vous en convaincre.

Lire la suite

Erik Orsenna: entre sciences et littérature, une chanson douce

 Par ElenaXLII

Orsenna_1Ce mois de décembre La main à la pâte a accueilli Erik Orsenna, académicien de l’Académie Française, romancier, narrateur d’exception d’histoires qui croisent  l’histoire, la science, la géo-politique, l’économie, la fiction.

Ce n’est pas surprenant qu’il nous ait parlé de croisements de regards et d’interdisciplinarité.

Erik Orsenna est en effet et avant tout,  un grand curieux de savoir.
Lire la suite