Au cœur du complot

avatar-gab-small Par BazinGab

Vous les adorez, avouez. Vous ne pouvez pas vous empêcher de cliquer quand on vous fait suivre une vidéo mignonne de LOLcats. Les statistiques de fréquentation invraisemblables du billet de ChanteClac sur la génétique des pelages de chats en sont bien la preuve (il devance même le billet sur la biodiversité du caca, et pourtant vous aimez ça, le caca, c’est dire) : vous êtes complètement endoctrinés par ces mammifères à coussinets. Les chats ont eu raison d’Internet, et ce pour une bonne raison : ils manipulent l’humanité. Des signes auraient pu nous alerter, mais nous sommes aveugles.

Ne restez pas dans l’ignorance. Réagissez.

Lire la suite

A la découverte des Hominidés

avatar-gab-small Par BazinGab

o-GORILLA-facebookCe mardi 21 mars (le jour de la Journée Internationale des Forêts), la Fondation La main à la pâte et le Jane Goodall Institute lancent une nouvelle ressource pédagogique, proposant aux enseignants et à leurs élèves de partir à la découverte de notre famille, celle des grands singes : les Hominidés.

C’est l’occasion pour nous tous, aujourd’hui, d’en découvrir un peu plus sur ce que nous sommes, et ce que nous souhaitons pour nos propres cousins…

Lire la suite

Des machines et des animaux

avatar-gab-small Par BazinGab

b36568fd010ecfb036415cca1116b6d6L’animal-machine. Dans cette conception née de Descartes, l’animal était envisagé comme un assemblage de fonctions – mécaniques, organiques, chimiques – semblables à des rouages ou des composantes au sein d’un organisme dénué de pensée et d’âme.
Historiquement controversée (dans nos temps « modernes », de Schopenhauer à Peter Singer) et support à des dérives au regard de nos relations avec le monde animal, cette notion métaphysique se heurte aujourd’hui de plein fouet à ce que nous apprennent nos explorations de la physiologie et de la cognition animales, celles qui nous poussent à reconsidérer également notre vision de ce qu’est « le propre de l’Homme« . Le 28 janvier 2015, en France, a été voté l’amendement reconnaissant aux animaux le statut d’êtres vivants dotés de sensibilité, et non plus de biens meubles, comme ils l’étaient autrefois.
elephantPourtant, l’histoire des animaux et des machines n’est pas terminée, et – aujourd’hui – ces dernières pourraient bien être celles qui cherchent à s’inspirer du monde vivant : dans toute sa richesse, sa diversité… et ses incroyables « innovations » évolutives. C’est là le champ du biomimétisme, sur lequel nous jetterons un regard, notamment par la fenêtre de la robotique.
L’art et l’imaginaire ne sont pas en reste (comme l’insuffle cet escargot-locomotive, issu de l’imaginaire biomécanique incroyable de l’artiste Vladimir Gvozdev) : les machines inspirées des animaux nous fascinent, et sont une occasion de s’interroger sur la façon dont fonctionne le vivant. En prenant de la hauteur (au sens figuré et au sens propre : jusqu’à 12 mètres de haut pour l’incroyable éléphant des Machines de l’Ile, à Nantes), du recul, et en s’y appuyant éventuellement pour asseoir une posture critique et éthique vis à vis de la conception de l’animal-machine. C’est le choix qu’ont fait certaines classes, au collège et au lycée, dont nous découvrirons les projets.

Lire la suite

La biodiversité du caca

avatar-gab-small Par BazinGab

tous-caca_couvertureLaissez-moi introduire ce billet en vous parlant du coup de cœur littéraire du moment, celui de ma fille de trois ans. « On fait tous caca », du japonais Taro Gomi, paru aux éditions Nobi Nobi. Bien sûr, on pourrait d’abord croire à une boutade sur papier glacé, un peu scato et enfantine, faisant le lien entre le fait de manger et le fait d’excréter sur un ton un peu décalé. C’est d’ailleurs un peu l’esprit, mais les choses vont en réalité bien au delà. Au fil des pages, on y découvre que la diversité du caca est immense, que ses modalités de « production » le sont tout autant, et que l’on touche là de façon surréaliste à un thème en réalité fondamental, celui de la diversité du vivant, en général.

Mes amis, vous qui avez déjà enduré mon billet sur les affres sexuées des espèces de notre Terre, voici venir une nouvelle pierre à l’édifice de la connaissance en biodiversité underground. Installez-vous, munissez-vous de la soie triple épaisseur la plus douce, et entrez dans…

caca-titre

Lire la suite

Pokedex : la biodiversité des Pokemon

avatar-gab-small Par BazinGab

5Pikachu.jpgSi vous habitiez sur la planète Terre au cours de cet été, vous n’avez pas pu manquer la déferlante provoquée par le jeu Pokemon Go.
Beaucoup de choses ont été dites, en bien et en mal. J’en ai surtout retenu mon expérience personnelle : je suis naturaliste, joueuse, collectionneuse, marcheuse, j’ai des amis qui aiment venir « chasser » avec moi, et j’y ai donc naturellement trouvé une certaine forme de jubilation.
L’engouement ne durera pas forcément longtemps (c’est un jeu d’été et de vacances, qui devra se renouveler drastiquement pour survivre à un long hiver de travail et de cours), mais c’est en tout cas un phénomène qui a permis une certaine réappropriation d’un espace publique souvent délaissé par ces tranches d’âges casanières.

season06_ep27_ss02.jpgBien évidement, on en parlera dans la cour de récré comme des cartes Panini à mon époque (et ça fait déjà jaser), alors pourquoi ne pas carrément prendre le Pikachu à rebrousse-poil ? Au delà de notre écran, n’y a-t-il pas un filon à exploiter, avec un jeu rempli de toute une biodiversité fictive de bestioles, pour entrer dans le thème de la diversité et de la classification du vivant ? Peut-on se servir d’un tel cheval de Troie pour aiguiser le regard des jeunes quant aux questions contemporaines liées à l’inventaire du vivant ? Lire la suite

Le propre de l’Homme

avatar-gab-small Par BazinGab

vinci-homme-vitruve.jpgAu gré des discussions de fin de déjeuner de famille, il est arrivé mainte fois que revienne sur le tapis la remarque mentionnant que « l’Homme (au sens « l’être humain ») n’est pas un animal ».

Au début, je me hérissais aisément, opposant les faits cellulaires et phylogénétiques qui sont à mes yeux sans appel, et puis j’ai compris que – en fin de compte – leur usage du terme « animal » n’était simplement pas le même que le mien : ils finissaient le plus souvent par me dire « oui, ok, biologiquement, l’être humain est un animal, mais il n’est pas comme les autres. Il est à part« .

Mais alors quel serait-il, ce « propre de l’Homme » ? Allons chercher du côté des idées les plus répandues, et voir si le monde du vivant a quelque chose à nous dire au sujet de ce que nous pensons être notre apanage. Peut-être, finalement, que la réponse est sous notre nez et que nous ne le réalisons pas ? Lire la suite

Et ils eurent beaucoup d’enfants

avatar-gab-small Par BazinGab

Weinbergschnecke_Paarung.jpgMême si nous avions commencé à évoquer des agitations de pompons dans « Bienvenue à Bunnyland », vous vous demandiez sans doute quand ce blog finirait par s’acoquiner avec le carré blanc d’internet et aborder une bonne fois pour toute « la question qui intéresse tout le monde », j’ai nommé :

reprodAprès un bref rappel (ou information, d’ailleurs : après tout je ne sais pas ce que vous en savez) concernant la reproduction humaine, je vous inviterai à découvrir que nos modalités d’Homo sapiens sont loin d’être un cas général dans le vivant. Nous voyagerons dans les contrées hétéroclites des pratiques végétales, animales (et autres), et prendrons un peu de (re)cul vis à vis de ce qui nous semble « ordinaire ». Lire la suite

Une vision des animaux du futur

avatar-gab-small Par BazinGab

hipster-darwinRécemment, je suis allée me plonger dans la très belle expo de la Cité des Sciences sur « Darwin, l’original ». Un petit bijou d’inventivité muséale, dont on ressort avec le sentiment d’avoir fait un voyage dans les phénomènes évolutifs, mais aussi dans la vie d’un homme et d’une époque. Pour parler un peu des mécanismes de sélection naturelle énoncés par ce monsieur barbu, je vous ai récemment invités à voyager au pays des lapins. Et si – cette fois – je vous invitais à un retour vers le futur ?

gmRnNmD.jpgFermez les yeux. Imaginez la Terre, dans 10 millions d’années. A quoi ressembleront ses différentes contrées, leur géographie, leurs habitats nichés sous des climats semblables ou nouveaux, rudes ou cléments ? Choisissez l’un de ces milieux, détaillez en une peinture mentale à la manière du Douanier Rousseau, précisez-en les caractéristiques. Fait-il chaud ? Y a-t-il de l’eau (d’ailleurs, ce peut-être un milieu aquatique) ? Y a-t-il de la lumière ? Du vent ?

51KzMn5Qu+L._SX395_BO1,204,203,200_.jpgEt soudain, laissez entrer en scènes les êtres qui les peuplent. A quoi ressembleront ces animaux du futur issu des populations actuelles, mais dont des générations et des générations auront vécu sous les conditions du milieu que vous avez inventé ?

Telle est la question – onirique et scientifique – que se sont posés le sculpteur (y compris sur formats numériques) animalier Marc Boulay et le paléontologue Jean-Sébastien Steyer (CNRS – Muséum national d’Histoire naturelle) dans leur livre « Demain, les animaux du futur ». Allons faire un tour de leur bestiaire, qui pourrait bien être une source d’inspiration inattendue pour la classe. Lire la suite

Sélection naturelle à Bunnyland

avatar-gab-small Par BazinGab

[Mise en garde : cet article contient de hautes doses de lapins mignons.
Vous êtes sur internet : c’était ça ou des chats. Soyez prêts]

bunniesSélection naturelle, on parle tellement de toi.

Nombreux sont ceux qui te confondent avec le terme « évolution », dont tu es un moteur, mais pas le seul. Tu permets d’expliquer l’adaptation des espèces aux milieux de vie, au fil des générations, et si on t’assimile souvent à la « loi du plus fort », la réalité est pourtant toute autre (et bien plus croustillante). Souvent, la diversité biologique que tu engendres est un plaisir pour les yeux. Et parfois, on ne comprend juste pas comment on a pu en arriver là.

Visiteurs du [Lab]map, approchez : venez contempler d’un peu plus près la sélection naturelle, briser le cou à quelques idées reçues… et découvrir que le monde d’internet s’est saisi du sujet, pour notre plus grande délectation. Lire la suite

Star Wars : le réveil de la Science

Yoda eyes closed_0.jpeg

avatar-gab-small Par BazinGab

[Cet article est garanti sans spoilers. Au cas où il resterait des gens à ne pas avoir vu SW7]

Récemment, lors d’une action de formation, un groupe d’enseignants a choisi de travailler sur le thème « quelles situations de sciences pour motiver les ados ». De multiples pistes ont été évoquées, mais l’une d’entre elle est venue faire écho à mes observations dans plusieurs classes, au collège mais aussi en fin d’école élémentaire : l’appétit des élèves pour les entrées par la « pop-culture » est immense. Et celui de bon nombre de leurs enseignants aussi. Allons, ne vous cachez pas si vous êtes dans ce cas.

culture-hyperespace-11547Avec la sortie de Star Wars, le Réveil de la Force, et l’engouement cosmique autour de ce film, n’y a-t-il pas un fabuleux prétexte pour faire des sciences, car elles sont bel-et-bien nichées partout dans ces récits galactiques ? Passons en hyperespace et partons à la découverte de quelques pistes qui pourraient bien nous inspirer à aller plus loin, du côté lumineux de la Force. Lire la suite