Au cœur du complot

le

avatar-gab-small Par BazinGab

Vous les adorez, avouez. Vous ne pouvez pas vous empêcher de cliquer quand on vous fait suivre une vidéo mignonne de LOLcats. Les statistiques de fréquentation invraisemblables du billet de ChanteClac sur la génétique des pelages de chats en sont bien la preuve (il devance même le billet sur la biodiversité du caca, et pourtant vous aimez ça, le caca, c’est dire) : vous êtes complètement endoctrinés par ces mammifères à coussinets. Les chats ont eu raison d’Internet, et ce pour une bonne raison : ils manipulent l’humanité. Des signes auraient pu nous alerter, mais nous sommes aveugles.

Ne restez pas dans l’ignorance. Réagissez.

17Vous l’aurez compris, cette vidéo – formidablement efficace – a en réalité une vocation pédagogique. Double. Pour ceux qui l’ont réalisée (les élèves de seconde Gestion – Administration du lycée Madeleine Vionnet de Bondy, en collaboration avec Le Bal, une structure dédiée aux enjeux de la représentation du monde par l’image, dans le cadre du programme « Mon Œil ! »), il s’agissait de découvrir les rouages d’une théorie complotiste, et ce par l’analyse de médias existants, en vue d’en produire un nouveau : ce Complot Chat. Pour vous, destinataires ultimes de la vidéo : recevoir cette jubilatoire leçon d’esprit critique, réfléchir aux outils de vérification des données, éclairer votre usage du numérique et plus généralement votre rapport à l’information.

8422700166_03f0c0d512_bCe genre de démonstrations pédagogiques sur le complot n’en est pas à son coup d’essai. Vous vous souviendrez peut-être de la (à présent très célèbre) campagne de sensibilisation aux dangers du Monoxyde de Dihydrogène (DHMO), un composé hautement dangereux (il provoque l’étouffement et oxyde même le métal) que l’on trouve partout, d’une façon stupéfiante, y compris dans les produits pour bébés. Bien sûr, ce produit n’est rien d’autre que… de l’eau. Mais laissez trainer l’une ou l’autre fiche relative à ce DHMO au bureau (ou au labo si vous êtes chercheur. Ça marche très bien. Personne n’est à l’abri), et vous en constaterez les effets immédiats.
Ce canular (un peu dans la lignée de celui d’Alternative 3 en 1977, plus en lien avec les médias), d’abord diffusé par des journaux locaux américains à l’occasion du 1er avril puis remanié par des étudiants universitaires, a enfin été utilisé par un élève de collège de 14 ans, dans le cadre d’un projet scolaire sur l’esprit critique. Cette version fut largement diffusée sur Internet. L’auteur y joue sur le fait qu’un terme scientifique peut être ignoré par le grand public et montre que – sur la base de cette ignorance et en exploitant des peurs et des préoccupations diffusées – il est facile de monter des histoires conspirationnistes.

20160209-01-NajatVB-Complot-720x480A l’occasion de la la journée d’étude « Réagir face aux théories du complot » du 9 février 2016, la Ministre Najat Vallaud-Belkacem avait également utilisé l’humour pour faire réagir l’auditoire, en divulguant un complot relatif à la réforme orthographique, où elle révélait également ne pas s’appeler Najat Vallaud-Belkacem mais Claudine Dupont. Par delà, le but était explicite :
« Si la théorie du complot n’est pas une nouveauté, elle a pris, au fur et à mesure que se développait Internet, une ampleur nouvelle. Elle constitue un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elle dévoie, simplifie et fascine justement par sa simplicité même, son « anticonformisme » et la « transgression » qu’elle incarnerait face aux « pouvoirs établis » nécessairement mensongers pour les adeptes de ces théories. Face à ces discours dont la force réside dans la volonté d’opposer, à la complexité du monde, l’évidence d’un sens caché, les enseignants doivent être accompagnés et soutenus. Ils doivent être formés car ces discours ont un public de plus en plus nombreux, et c’est un problème que l’École, par son attachement à la connaissance et aux vérités scientifiques, ne peut éluder. Si la vogue des théories complotistes a été perçue avec une intensité particulièrement forte après les attentats, cela fait plusieurs années que nos enseignants, dans certaines disciplines, en particulier l’Histoire, se trouvent confrontés à de telles théories ».
A ceux-ci, il faudrait évidemment ajouter ceux de sciences, qui ont souvent bien du pain sur la planche. Quoi qu’il en soit, cette démarche ministérielle est également soutenue (y compris avec humour) par le site « on te manipule« .

bearwakeupSemer le doute est aisé, mais réveiller l’esprit critique n’est également pas si difficile, pour peu d’attiser sa vigilance et de se doter de méthodes et d’outils. Pour ceci, il y a beaucoup à apprendre de la science, d’ailleurs… Car l’esprit critique ne se limite pas à débusquer les théories du complot, c’est également apprendre à observer de façon pertinente, à tester ses hypothèses sur le monde lorsqu’on le peut, à identifier les sources d’information fiables lorsqu’il faut « faire confiance » à autrui, et à comprendre les rouages de l’argumentation et de l’innovation. Nous en reparlerons en septembre 2017, au moment de vous en dire plus sur « une très bonne nouvelle » :

ESEC-couvertures

Car tel est réellement l’enjeu : aider les enseignants et les élèves à s’armer d’une certaine « hygiène mentale« , face à la déferlante d’information au milieu de laquelle nous vivons. Ce fait était récemment souligné par la co-cafetier Science Pop, au travers de ses bons billets « Le cruel besoin d’esprit critique » et « Climat, vaccins, OGM… les français acceptent la science quand ça leur plait » : la méfiance vis à vis de la science (ou l’attitude consistant à n’y piocher que ce qui va dans le sens de nos convictions) est une réalité palpable, y compris en France, révélatrice d’une certaine méconnaissance de ses fondements et méthodes, et soulignant la grande nécessité d’une éducation à ce qu’est la science, en plus des aspects « notionnels ». Pour quelques pistes, nous vous invitons à redécouvrir ce billet d’ElenaXLII : Apprendre à apprendre. Leçon 7 : Développer l’esprit critique, comment faire ?

C2-T1-S4-vinel-13

Nous accueillerons cette semaine 25 enseignants et formateurs pour une action de développement professionnel sur le thème « Esprit scientifique, Esprit critique », en partenariat avec le collectif CORTECS, le groupe Traces et l’Arbre des Connaissances.

Et pour ce que la science peut nous apporter en tant que citoyens et en tant qu’être humains éclairés, nous avons aussi Marché pour les Sciences le 22 avril.

A présent, vous pouvez reprendre vos activités normales (et boire de l’eau), puisque les chats – rassurez-vous – sont toujours ceci :

giphy-cat.gif

Et surtout, restez curieux. Toujours plus.
tumblr_lxyozli43Q1ql63cho1_500

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est bien mais ça ne nous dit pas s’il y avait un seul tireur ou plusieurs pour l’assassinat de JFK.
    Et on ne sait toujours pas qui a financé le 11 septembre.

    J'aime

    1. BazinGab dit :

      Une seule réponse : les chats.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s