Fun with flags !

avatar-fatima-small Par FatiMars

Ce mois-ci,  comme je viens de passer quelques heures passionnantes à analyser des drapeaux (si, si, je vous assure), je me permets donc de partager avec vous cette étrange activité.

Il y a quelques mois, ma collègue de SVT (vous savez celle qui oubliait de respirer pendant la projection de Seul sur Mars), m’a tendu quelques pages qui avaient pour titre « vexillologie ». Ce mot me disait vaguement quelque chose mais impossible de me souvenir ce qu’il pouvait bien signifier. Je me suis permise alors une petite blague « vexillologie, c’est l’art d’être vexé ou de paraître vexé, c’est bien ça ? ».

Puis, après avoir parcouru la première page du document, petit flash back…

Et oui, on a la culture qu’on a… (J’avais effectivement déjà rencontré ce mot.)

Alors, vous vous demandez peut-être le rapport entre mon quotidien de prof et l’émission sheldonesque ? Et bien, on trouve un très grand nombre d’étoiles, lunes, soleils sur les drapeaux à travers le monde. Bon, pour beaucoup de pays (ou régions, états…), les étoiles et autres formes circulaires ne symbolisent absolument pas un de nos astres préférés.

165px-Flag_of_Portugal.svg

Mais certains d’entre eux sont de véritables mines d’or. imagesJ’ai d’ailleurs développé une certaine fascination pour le drapeau du Brésil. Bon, je n’en oublie pas celui du Portugal et sa sphère armillaire !

Je vous propose donc de démarrer une petite séquence astro en demandant à vos élèves de trouver quelques drapeaux qui comportent des étoiles ou des lunes ou des soleils… en devoir maison ou en classe. Puis, prenez le temps avec votre classe d’aller chercher la symbolique de ces drapeaux. Si dans tout ce qui a été trouvé par vos élèves, il n’y a pas ceux mentionnés dans la suite du billet, proposer aussi les vôtres au cours de la séance consacrée à la recherche documentaire d’analyse des drapeaux. Puis, faites un peu (ou beaucoup) d’astro !

Attachez vos ceintures de sécurité, on part en voyage…


Le rayon de lumière

indexLes drapeaux dont vous aurez besoin pour cette étape sont ceux qui font apparaître le Soleil dans des formes diverses et variées : Antigua et Barbuda, l’Argentine, la Dominique, le Japon, la Macédoine, le Malawi, l’Uruguay, Taiwan et la Colombie Britannique.

Il est possible de travailler sur des observations du Soleil en utilisant  l’observatoire SOHO et/ou proposer aux élèves des observations du Soleil notamment avec un solarscope.

A partir des drapeaux de l’Argentine et de l’Uruguay (Soleil dont les rayons de lumière sont alternativement rectilignes et ondulés), vous pouvez aussi travailler sur la théorie de la vision et du rayon lumineux d’Al Hazen proposée dans Découvertes en pays d’Islam.


phases_lune

Dessine-moi la Lune

La Lune et ses belles phases peuvent être étudiées grâce à la Turquie, la Tunisie, Singapour, les Comores, le Laos, les Palaos et le Népal. Quelques belles séances à tirer de l’excellent projet thématique Calendriers.


Les constellations

indexPour cette étape, il s’agit de faire découvrir à vos élèves le beau logiciel Stellarium en allant décrypter les groupes d’étoiles visibles dans certaines zones géographiques : Nauru, l’Australie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Tuvalu, l’Alaska et le Brésil. Ce dernier reste le champion à ce niveau, avec pas moins de 8 constellations représentées sur son drapeau. Classe, non ? Petit piège : le groupe d’étoiles du drapeau de Tuvalu et l’étoile sur celui de Nauru ne sont pas des constellations (bon faites pas comme si vous le saviez et surtout comme si vous connaissiez ces deux endroits).

indexAprès avoir observé le ciel brésilien grâce à Stellarium, pourquoi ne pas demander aux élèves de construire une maquette d’une des constellations en 3D ? Rien de tel pour se rendre compte que ces beaux dessins dans le ciel ne sont qu’imaginaires et ne représentent rien de réel.

ed_mitchell_1971Et puis, n’hésitez pas à changer de mythologie sur Stellarium et observer le beau ciel imaginé par les Mayas ou les Inuits. Sans GPS, il faut bien un moyen de se repérer, non ?

Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire : télécharger Stellarium et baladez-vous dans l’espace et le temps et surtout… restez curieux !

Bon moi j’y retourne :

A bientôt sur le [Lab]map, et surtout, restez curieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s