La classe. Épisode IV : Les scientifiques, mes 6eme et moi

avatar-fatima-small Par FatiMars

logo-integrareCette année, allez savoir pourquoi, je me suis engagée dans deux aventures extraordinaires la même semaine en plein milieu du mois de novembre. Aujourd’hui, je vais vous raconter la première d’entre elles : la rencontre avec un chouette chercheur. En ce qui concerne la seconde aventure (une histoire de 6eme philosophant en plein UNESCO), je vous la conterai dans mon prochain billet.

de4a_ratsBon, je n’avais pas menti en juin quand j’ai démarré le feuilleton « La classe » : cette rubrique ne doit pas parler que des trucs qui vont bien. Ce billet va grandement faire état de mes doutes et de mes difficultés. Je ne parlerai pas que de cela, rassurez-vous ! Je vous propose aussi de survoler différentes modalités de collaboration avec des scientifiques en classe et de vous plonger dans une modélisation 2D/3D pour mieux faire passer la notion de cellule. Que voulez-vous : parfois en classe, rien ne semble plus aller… Lire la suite

La biodiversité du caca

avatar-gab-small Par BazinGab

tous-caca_couvertureLaissez-moi introduire ce billet en vous parlant du coup de cœur littéraire du moment, celui de ma fille de trois ans. « On fait tous caca », du japonais Taro Gomi, paru aux éditions Nobi Nobi. Bien sûr, on pourrait d’abord croire à une boutade sur papier glacé, un peu scato et enfantine, faisant le lien entre le fait de manger et le fait d’excréter sur un ton un peu décalé. C’est d’ailleurs un peu l’esprit, mais les choses vont en réalité bien au delà. Au fil des pages, on y découvre que la diversité du caca est immense, que ses modalités de « production » le sont tout autant, et que l’on touche là de façon surréaliste à un thème en réalité fondamental, celui de la diversité du vivant, en général.

Mes amis, vous qui avez déjà enduré mon billet sur les affres sexuées des espèces de notre Terre, voici venir une nouvelle pierre à l’édifice de la connaissance en biodiversité underground. Installez-vous, munissez-vous de la soie triple épaisseur la plus douce, et entrez dans…

caca-titre

Lire la suite

Apprendre à apprendre. Leçon 6 : Se fier à son intuition ou développer l’esprit critique ?

 

 Par ElenaXLII

La pensée critique peut être définie comme la faculté qui permet de séparer le bon grain de l’ivraie : séparer bonnes et mauvaises argumentations et bonnes (dans le sens de justifiées) et mauvaises croyances.

La pensée critique est en réalité plus qu’une manière de penser; c’est une pratique qui consiste à mettre en place des stratégies, des méthodes, des outils pour prendre de meilleures décisions, éclairées, réfléchies, informées, fondées.

thinking-cap

Elle est proche de l’esprit scientifique, au sens où elle peut utiliser les stratégies et outils dont s’est dotée la science pour faire face aux limites de la subjectivité, des préconceptions, des intuitions qui sonnent juste mais ne le sont pas nécessairement, des premières impressions et des fausses impressions, de la tendance tout à fait naturelle à se trouver toujours d’accord avec soi même, de la crédulité ou de la méfiance excessives, des difficultés à reconnaitre dans une nouvelle situation un vies problème pour lequel on saurait trouver une solution…La philosophie aussi prête ses outils: analyse, vigilance, réflexivité à la pratique de la pensée critique.

La pensée critique n’intéresse pas que les philosophes et les scientifiques toutefois, mais aussi les éducateurs ; son enseignement est d’autant plus d’actualité à l’ère des nouvelles technologies – alors qu’on assiste à la multiplication et diffusion d’informations plus ou moins fiables, susceptibles de servir de fondements pour la prise de décision.

Lire la suite