Prise de décision : l’irrationalité à tous les étages

tasses_coloreesVous vous croyez plutôt rationnel(le) ? Capable d’effectuer des choix de raison après avoir analysé en toute logique les tenants et les aboutissants ? Moi aussi — bienvenue au club — , jusqu’à la lecture troublante du bestseller international du prix Nobel d’Economie Daniel Kahneman : Thinking, Fast and Slow (2011).

Plongée dans les résultats de la recherche sur la prise de décision … qui ne constituent qu’une partie de ce livre-mine.

Lire la suite

Boldly go where no man/one has gone before…

avatar-fatima-small Par FatiMars

« Mais je ne peux pas modifier les lois de la physique capitaine ! » Scotty

Et oui, vous l’avez deviné ! La_Physique_de_Star_Trek_ou_comment_visiter_l_Univers_en_PyjMon petit billet est consacré à La physique de Star Trek de Lawrence M. Krauss, préfacé par Stephen Hawking. C’est un petit ouvrage, pas très bien traduit, datant du milieu des années 90 et donc forcément un peu daté (là, je sens que je vous le vends super bien, dis donc) qui décrypte la science de la série culte (culte, enfin, pour certains d’entre nous).

En fait, je fais comme tout le monde ce mois-ci ! Je surfe impunément sur l’actualité geek (les 50 ans de la saga Star Trek) comme l’ont fait avant moi Nature ou la NASA (qui a énormément twitté sur le sujet ces derniers temps) :

propo_affiche_3Bon, pour tout vous dire, c’est aussi parce que je suis en train de préparer mon petit séjour aux Utopiales. Pendant plusieurs jours, le festival international de la science-fiction va mêler science et science-fiction avec des conférences scientifiques sur des œuvres ou des thèmes de prédilection du genre, des projections de films cultes et un festival de courts-métrage,  des ateliers scientifiques, des expériences de pensée, des rencontres avec des auteurs… Que du bonheur quoi !
Lire la suite

Pokedex : la biodiversité des Pokemon

avatar-gab-small Par BazinGab

5Pikachu.jpgSi vous habitiez sur la planète Terre au cours de cet été, vous n’avez pas pu manquer la déferlante provoquée par le jeu Pokemon Go.
Beaucoup de choses ont été dites, en bien et en mal. J’en ai surtout retenu mon expérience personnelle : je suis naturaliste, joueuse, collectionneuse, marcheuse, j’ai des amis qui aiment venir « chasser » avec moi, et j’y ai donc naturellement trouvé une certaine forme de jubilation.
L’engouement ne durera pas forcément longtemps (c’est un jeu d’été et de vacances, qui devra se renouveler drastiquement pour survivre à un long hiver de travail et de cours), mais c’est en tout cas un phénomène qui a permis une certaine réappropriation d’un espace publique souvent délaissé par ces tranches d’âges casanières.

season06_ep27_ss02.jpgBien évidement, on en parlera dans la cour de récré comme des cartes Panini à mon époque (et ça fait déjà jaser), alors pourquoi ne pas carrément prendre le Pikachu à rebrousse-poil ? Au delà de notre écran, n’y a-t-il pas un filon à exploiter, avec un jeu rempli de toute une biodiversité fictive de bestioles, pour entrer dans le thème de la diversité et de la classification du vivant ? Peut-on se servir d’un tel cheval de Troie pour aiguiser le regard des jeunes quant aux questions contemporaines liées à l’inventaire du vivant ? Lire la suite