Initiation à la peluchologie

avatar-gab-small Par BazinGab

SFPMais à quoi œuvrent donc ces mystérieux scientifiques, rassemblés en costumes vintage sous les tons sépia de la photo inaugurale de la non moins intrigante Société Française de Peluchologie (SFP) ?

Minute. De Peluchologie (laissez-moi répéter) ? Pour la citer, la SFP « œuvre depuis 1903 – date d’invention de l’ours en peluche – à l’étude scientifique des peluches, et a initié le premier inventaire mondial et collaboratif de la diversité des peluches ». Une « science douce », résultant « d’une prise de conscience de l’importance fondamentale des interactions homme-peluche ».

tumblr_mkn1cd039h1s0hia6o1_500Oh, je vous vois déjà sourire.
Pourtant, l’initiative est bien plus qu’une simple boutade de contributeurs potaches au Pôle Culture Scientifique de l’université. Derrière l’humour et le ton délibérément décalé, se cache un projet pédagogique qui pourrait bien faire déferler dans les classes une vague d’intérêt pour la diversité du vivant…

Comment aborder le concept de biodiversité en classe, même avec les plus petits ? Comment ouvrir leur regard et attiser leurs capacités d’observation, de description, en lien avec le langage ? Comment les faire entrer dans la démarche scientifique de classification, et aborder cette complexité de façon accessible mais méthodologiquement pertinente ? Comment s’appuyer sur des modèles « d’êtres vivants » variés, plus attrayant que des vignettes photocopiées, et disponibles en classe sans avoir à aller les récolter dans des forêts primaires ou au fond des abysses ?

cabinets
Permettons-nous un constat. Les merveilles du panier à peluches de nos enfants n’ont rien à envier aux foisonnants cabinets de curiosité du XVIIIème siècle. Ces objets transitionnels occupent une place fondamentale dans le développement des petits. Les peluches « contribuent à stimuler l’imaginaire, le jeu, la communication et modulent la construction de l’identité et de la relation affective des enfants ». Avec la peluchologie, elles deviennent également un formidable moyen – semi-décontextualisé – pour entrer dans la démarche scientifique, avec des objectifs rivalisant avec les plus sérieux travaux relatifs à la diversité du vivant :

  • Apprendre à observer, décrire un spécimen,
  • Comparer des spécimens entre eux, en regrouper certains selon des critères,
  • Proposer des caractères en vue de l’établissement d’une classification,
  • Envisager « l’écosystème imaginaire des peluches » et le comparer à un écosystème issu de la biodiversité réelle,
  • Participer à un projet de « science collaborative » en décrivant en ligne des spécimens de peluches.

Les opportunités sont immenses et les possibilités de prolongements transversaux (histoire, géographie, philosophie…) nombreuses. Ici, pas de matériel compliqué : c’est celui que les petits peluchologues iront collecter, en mission d’inventaire dans leurs chambrées.

peluchologie
Abordée simplement en maternelle ou de façon plus approfondie à l’école élémentaire, la peluchologie amènera même les élèves à s’interroger sur la façon dont on constitue un échantillon pour une étude, sur la pertinence des critères d’observation, sur la méthode à adopter lorsqu’on rencontre un spécimen inédit et la façon de concevoir une fiche d’inventaire. Chez les peluches, « il existe des créatures imaginaires qui n’existent pas dans le monde réel : les peluchologues sont donc confrontés aux mêmes problèmes que les scientifiques quand ils découvrent une nouvelle espèce » (ce qui n’est pas sans rappeler le très bon article de l’ami Sébastien Steyer dans la revue ESpèces sur la place de Totoro dans la classification du vivant).

J’ai connu la peluchologie en 2012, dans les premières pages du recueil « éduquer à la biodiversité » publié par le Scérén (aujourd’hui réseau Canopé) dans le Languedoc-Roussilon. Resté dans un coin de ma tête, ce projet a commencé à reprendre du service dans mes neurones depuis que je travaille avec ElenaXLII et ChanteClac au minisite « Esprit Scientifique », pour lequel nous nous intéressons à des activités (décontextualisées ou non) permettant de travailler sur la science, ses méthodes et ceux qui la pratiquent.

IMG_3257Lorsqu’on m’a demandé une intervention sur le thème de la biodiversité pour des formateurs et enseignants de maternelle en Picardie, j’ai foncé. Ce public avide d’idées susceptibles d’attiser la curiosité des tout petits et demandeur de projets non coûteux en matériel était idéal. Après la petite heure de conférence généraliste permettant de mettre au clair les notions relatives à la biodiversité et ses enjeux contemporains, nous allions faire une mise en situation. De peluchologie. Pour adultes.

IMG_3251 Dénombrement, observation, description des peluches en présence (aimablement  prêtées par ma fille, qu’elle soit remerciée) ont constitué une première phase, à l’issu de laquelle les enseignants ont discuté des caractères utilisables en classification et proposé des tracés « d’ensembles », aboutissant à une classification emboîtée.  Les questions méthodologiques sont venues, nombreuses, ainsi que des réflexions prêtant à discussion. « Si on a une vache et un escargot parmi les peluches et que les élèves proposent qu’ils ont tous les deux des cornes ? »,  « Ils ont tous des yeux et une bouche. On aurait pu rajouter une fleur en peluche, j’en ai une », « C’est amusant, ils ont tous une couture qui sépare leur corps en deux, du coup on voit qu’ils ont comme un axe de symétrie au milieu ! »

IMG_3249  IMG_3252 

De ce jeu de rôle qui les avait d’abord fait rire, ils sont ressortis avec bien plus de billes méthodologiques qu’à leur arrivée. De l’inspiration pour la classe, ils en avaient plein leur musette. Et il est fort à parier qu’un petit foyer de peluchologues en herbes s’activera un jour pas très loin du cours de l’Oise…


mission-peluchesPour en savoir plus sur la peluchologie :


A bientôt sur [Lab]map.
Restez Curieux.

tumblr_lxyozli43Q1ql63cho1_500

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s